http://www.unesco.org/culture/ich/fr/donateurs/

Donateurs

Mobiliser des donateurs en faveur de la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel permet à l’UNESCO de renforcer l’envergure et l’impact de ses programmes.

Trois axes principaux orientent notre action :

Les donateurs soutiennent le travail de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de trois manières:

1- Fonds du patrimoine culturel immatériel

Le Fonds du patrimoine culturel immatériel permet essentiellement d’assister les États parties dans leurs efforts de sauvegarde.

Contribution obligatoire

Les États ayant ratifié la Convention y apportent une contribution obligatoire annuelle, correspondant à 1 % de leur contribution au budget ordinaire de l’UNESCO.

État des contributions réglementaires au Fonds: 31 juillet 2014

Contributions volontaires

Des contributions volontaires supplémentaires peuvent également être versées, non seulement par des États, mais aussi par tout autre donateur, y compris des organismes publics ou privés et des particuliers. Ces contributions peuvent être :

Contributeur volontaire (États)Nature de la contribution
BulgarieSous-fonds
ChineSous-fonds
EspagneAffectée à une fin spécifique
Sous-fonds
EstonieSans restriction
HongrieSous-fonds
IndonésieSous-fonds
JaponAffectée à une fin spécifique
Sous-fonds
MonacoAffectée à une fin spécifique
Sans restriction
NorvègeAffectée à une fin spécifique
OmanSans restriction
Pays-BasAffectée à une fin spécifique
Sans restriction
République de CoréeSous-fonds
TurquieAffectée à une fin spécifique
Contributeur volontaire (organismes privés)Nature de la contribution
Chambre de commerce suisse-japonaiseSans restriction

2- Prêt de ressources humaines

Les donateurs sont également encouragés à mettre gracieusement à la disposition du Secrétariat de la Convention du personnel qualifié pour l’assister dans l’exécution de ses tâches pour une durée déterminée pendant laquelle il demeure employé par son organisme d’origine.

3- Fonds-en-dépôt

Les fonds-en-dépôt sont des contributions financières que des donateurs apportent à des projets ou programmes spécifiques identifiés en coopération avec l’UNESCO. C’est la modalité qui a prévalu pour soutenir le patrimoine immatériel avant l’entrée en opération de la Convention. Aujourd’hui elle soutient des projets opérationnels aussi bien que du personnel collaborant pour une durée déterminée avec le Secrétariat.

Fonds-en-dépôts établis* : l’Autorité d’Abou Dhabi pour le patrimoine et la culture (Émirats arabes unies), le Brésil, la Bulgarie, Chypre, l’Espagne, les Flandres (Belgique), la Hongrie, l’Italie, le Japon, la Norvège, la République de Corée et l’Union européenne.

*De plus amples informations sur les fonds-en-dépôt en cours seront bientôt disponibles