06.02.2018 - UNESCO Office in Dakar

Comptes de l'éducation au Sénégal : suivre l’ensemble des dépenses d'éducation dans la poursuite de l'ODD4

FLTR: Jordan Naidoo, Director, Education 2030, UNESCO; Firmin Matoko, Assistant Director General, UNESCO; Khady Diop, Secretary General, National Ministry of Education; Alice Albright, CEO, Global Partnership for Education; Sue Grant Lewis, Director, UNESCO International Institute for Education Planning ©UNESCO/L. N-Hailu

En préambule de la conférence de financement du Partenariat mondial pour l'éducation (GPE) qui s'est tenue les 1er et 2 février 2018, une série de réunions d'experts ont été organisées, dont un panel sur l'expérience et les résultats des comptes nationaux de l'éducation du Sénégal (CNE), organisé conjointement par le Gouvernement sénégalais et le Bureau de l'UNESCO à Dakar. Ouverte par le Ministère de l'éducation nationale, la Directrice générale du GPE et le Sous-directeur général de l'UNESCO, cette manifestation a rassemblé plus de 200 participants représentant toutes les familles d'acteurs de l'éducation, offrant une occasion unique de débattre des résultats des investissements réalisés dans le secteur.

Suite à un soutien initial du GPE, l'UNESCO a accompagné le développement et la finalisation des CNE dans le cadre de la mise à jour du plan sectoriel de l'éducation du Sénégal (PAQUET - 2013-2030), à travers son programme de renforcement des capacités pour l'éducation (CapED) avec le soutien technique de l'Institut international de planification de l'éducation (IIPE). Les CNE font le suivi et classent les multiples données provenant des principales sources de financement - ressources publiques, dépenses privées et financements extérieurs - dans un cadre commun qui permet de mieux cibler les ressources éducatives, d'améliorer les décisions politiques et de suivre les progrès vers la réalisation de l’ODD4. Les CNE sont une priorité pour la transformation de l'éducation. Comme le recommande le rapport de la Commission Education, tous les pays devraient donner la priorité au suivi des dépenses du niveau du système au niveau des écoles et publier les comptes nationaux de l'éducation dans le cadre de leur infrastructure de données. La publication de données sur la façon dont les ressources sont utilisées permet aux gouvernements, aux enseignants et aux communautés de s'assurer que les ressources atteignent leur objectif.

Au Sénégal, les résultats des CNE ont montré que la part des dépenses pour l’éducation assumées par l’Etat et les ménages était presque égale en 2016 (environ 48 % chacun) et qu'elle variait selon les sous-secteurs. Les contributions des partenaires au développement se sont élevées à environ 3 %. Une conférence nationale sur le financement de l'éducation se tiendra en avril 2018 pour approfondir les résultats des CNE et sera l’occasion de mener des échanges ciblés avec différents acteurs en vue d’améliorer l’équité et l’efficacité des dépenses consacrées à l’éducation.

Les CNE ont été réalisés par une équipe technique nationale composée de techniciens des quatre ministères et organismes nationaux chargés de l'éducation et de la formation, ainsi que du Ministère des finances, du Bureau de la présidence, des statistiques nationales et des agences locales et de développement. Les outils existants de collecte et d'analyse de données ont été renforcés et de nouveaux outils ont été mis au point afin de saisir toutes les dépenses consacrées à l'éducation jusqu'au niveau des administrations locales et des écoles. L'équipe technique nationale a bénéficié d’un appui au renforcement des capacités de l'IIPE et a acquis les capacités nécessaires pour poursuivre le développement de ses CNE, y compris au niveau sous-national.

Press coverage: The event received high media covered including by Afrique le 360APS, Video Afrique le 360Video Leuz TV




<- retour vers Bureau de l'UNESCO en Dakar
Retour en haut de la page